Accident de travail : 50 jours d’arrêt en moyenne

En 2014, près de 6.500 accidents du travail (avec arrêt) ont été comptabilisés en Indre-et-Loire. Plus de 4 % des salariés ont été touchés.

En 2014, le total des dépenses liées aux accidents du travail et aux maladies professionnelles s’est élevé à près de 180 M€ dans la région Centre-Val de Loire. C’est l’un des chiffres clefs qui ressort du dernier rapport de la Carsat, la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail.

A l’échelle régionale, 24.500 salariés ont été victimes d’un accident du travail avec arrêt autour de cette année 2014, soit 39 salariés sur 1.000. La proportion a été légèrement supérieure en Indre-et-Loire, département qui concentre à lui seul un quart des effectifs salariés en Centre-Val de Loire.

– 6,7 % sur cinq ans

Comparé à l’année 2013, le nombre des accidents du travail a sensiblement augmenté (+ 500) en 2014 dans la région. Toutefois, dans son rapport, la Carsat souligne que ce nombre a diminué de 7,6 % sur les cinq dernières années, notamment en raison de la baisse des effectifs salariés (– 1,4 %).
Dans le même temps, le nombre des maladies professionnelles est resté relativement stable. En 2014, 1.755 arrêts ont été enregistrés dans la région, dont 612 pour le département d’Indre-et-Loire qui comptabilise 35 % des dossiers.
A l’échelle régionale, c’est le secteur des services et du travail temporaire qui est le plus exposé aux accidents du travail, juste devant celui du bâtiment. Au total, près de 1.225.000 journées de travail ont été perdues en 2014 dans la région, soit une durée moyenne de 50 jours d’arrêt par salarié touché.
On notera que 10 % des arrêts de travail étaient consécutifs à des accidents de circulation sur le trajet domicile-entreprise. Pas moins de 14 accidents mortels ont ainsi été dénombrés dans la région en 2014. Un quart de ces accidents mettait en cause un deux-roues.
Par ailleurs, il convient de souligner que 40 % des accidents du travail touchent les mains et les membres supérieurs. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent quant à eux près de 93 % des maladies professionnelles indemnisées. En 2014, 50 cas dûs à l’amiante ont été déclarés dans la région. L’amiante qui a été la cause de 9 décès.

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Sante/n/Contenus/Articles/2016/02/15/Accidents-du-travail-50-jours-d-arret-en-moyenne-2624425

About Author

adminifpst