De l’importance de faire des pauses…

De très nombreuses études ont montré l’importance d’entrecouper une station assise prolongée au travail par de petits breaks réguliers. Pauses café, déjeuner, petits échanges avec des collègues ou même tour du pâté de maison, chacun a ses pauses favorites durant le temps de travail. Cette méta-analyse de l’Université Baylor a souhaité aller plus loin en évaluant, à travers la littérature existante, les bénéfices comparés des différents types de pauses. Alors quel est le « meilleur break ? ». Réponses dans le Journal of Applied Psychology.

De très nombreuses recherches ont mis en garde contre les inconvénients pour la santé associés à une station assise prolongée au bureau, comme à la maison : Risque accru de diabète et de maladie cardiaque, d’invalidité, de décès prématuré. L’American Journal of Preventive Medicine a consacré toute une édition spéciale aux effets délétères d’un comportement trop sédentaire et d’une station assise trop prolongée durant la journée, au point de qualifier leurs conséquences de vrai drame sanitaire. En bref, si le manque d’exercice physique est impliqué dans de nombreux processus pathologiques, la position assise prolongée est aussi un facteur de risque à part entière. Il est recommandé de prendre régulièrement de petites pauses au travail et de faire quelques pas.

Participaction-pause-active-au-travailEmily Hunter, professeur agrégé à l’Université Baylor Hankamer of Business apporte, avec cette enquête une meilleure compréhension des bénéfices des pauses durant le temps de travail. L’interview de 95 employés âgés de 22 à 67 ans et suivis sur une semaine de travail de 5 jours
A permis de documenter 959 « breaks » au total, soit une moyenne de 2 pauses par personne et par jour. Ce n’est pas beaucoup !
L’analyse débouche sur des suggestions sur la planification de ces breaks la plus bénéfique, pour le salarié et pour l’entreprise. Parmi les principaux enseignements :

· Le moment le plus bénéfique pour prendre une pause est en milieu de matinée : la culture typique en entreprise prône de travailler dur en continu toute la matinée pour pouvoir se permettre une vraie pause déjeuner, d’une heure environ et de pouvoir souffler un peu plus l’après-midi. Pourtant, un court répit plus tôt dans la journée régénère plus de ressources, plus d’énergie, de concentration et de motivation. Les auteurs constatent en effet une baisse des ressources et une augmentation des symptômes de mauvaise santé, en cas de pauses plus tardives dans la journée.

· La meilleure pause est aussi celle qui fait plaisir : faire des choses liées au travail, comme discuter d’un problème de travail avec un collègue n’est pas forcément à bannir si on en a envie. L’étude n’apporte aucune preuve montrant que dédier sa pause à des activités non liées au travail est plus bénéfique. En revanche, une pause pourra se prendre totalement en rupture avec le travail, si c’est ce que l’employé « aime faire ». « Il s’agit de choisir un type d’activité qui va rendre votre pause plus reposante, apporter la meilleure récupération et contribuer en même temps à l’efficacité au travail ».

· Les personnes qui prennent les « bonnes » pauses « vont bien » : les bonnes pauses s’entendant en termes de fréquence et de qualité. Ceux qui prennent les bonnes pauses sont ceux qui ont la meilleure santé et éprouvent une satisfaction professionnelle élevée : moins de symptômes somatiques, moins de maux de tête, de fatigue, de douleurs au dos et une moindre incidence du burn out.

· Il vaut mieux des pauses fréquentes que des pause prolongées : Bien que l’étude n’identifie pas de durée exacte optimale, elle confirme que plus de pauses courtes valent mieux que des pauses prolongées mais plus rares. Ici, des pauses courtes mais fréquentes sont associées plus de ressources (énergie, motivation…) et facilitent la récupération. « Les employés ont besoin de se recharger plus fréquemment dans la journée », commente l’auteur.

En conclusion, la pause ne doit pas être trop tardive et quitte à être courte, se doit d’être fréquente et…agréable.

Source : http://www.santelog.com/news/neurologie-psychologie/sante-au-travail-quel-est-le-meilleur-moment-pour-faire-un-break-_14645_lirelasuite.htm

About Author

adminifpst