Une initiative régionale pour améliorer la sécurité sur les chantiers

« Nous nous dotons d’un outil commun contre les accidents du travail. La profession s’engage. Chaque entreprise a sa façon de fonctionner, avec les formations obligations complétées par des formations secouristes, ou encore le quart d’heure sécurité avant la reprise du travail. Certains tournent des séquences vidéos sur un chantier, que les salariés voient ensuite », commente Thierry Theodore, président de la commission prévention-sécurité de la FRTP Auvergne. La Fédération régionale des travaux publics d’Auvergne et Prism’Emploi Auvergne- Rhône-Alpes (organisation des professionnels du recrutement et de l’intérim), viennent de signer une charte de partenariat pour améliorer la prévention des risques des salariés intérimaires des travaux publics.
Ce dispositif se présente sous la forme d’une carte « sécurité » nominative, valable un an. Pour l’obtenir, les salariés intérimaires, et les nouveaux embauchés, devront remplir un questionnaire à l’issue d’une présentation vidéo. Ils attesteront ainsi de leurs connaissances en matière de la prévention et la gestion des risques sur les chantiers. Chaque année, ils seront soumis à ce test, lors du renouvellement de leur carte.

ACTU_CARTE-CHANTIER

247 accidents du travail en 2014

Philippe Giraud, vice-président de Prism’emploi Auvergne- Rhône-Alpes, souligne : « Il s’agit d’uniformiser et de généraliser les connaissances minimum à avoir sur un chantier. Les intérimaires sont les plus exposés aux risques, car ils interviennent sur des chantiers qu’ils découvrent ».
On a dénombré 247 accidents du travail en 2014 dans les TP en Auvergne. Le travail en hauteur (risque de chute) est le plus dangereux dans les travaux publics, avec le risque d’ensevelissement de tranchée, et les accidents avec les engins, et la circulation automobile.
La FRTP d’Auvergne regroupe plus de 150 entreprises, spécialisées dans les travaux routiers, le terrassement, les travaux d’installation de réseaux électriques et de réseaux de canalisations, le génie civil, et qui emploient 6.500 salariés. On dénombrait 71.476 salariés en équivalent temps plein en 2014 en Auvergne–Rhône-Alpes, où l’emploi intérimaire est en hausse de +2,3% en 2015.

Source : http://www.info-mag-annonce.com/journal/blog/puy-de-dome/pdd-actualites/pdd-act-economie/carte-securite-chantiers/209433

About Author

adminifpst